prix oedipe 2017

http://www.oedipe.org/livre/les-passions-vides


Michèle Benhaim est psychanalyste, professeur de psychopathologie clinique à l’université d’Aix-Marseille (AMU), responsable du master de psychanalyse. Elle dirige l’axe de recherche sur l’adolescence dans le Laboratoire de psychopathologie clinique langage et subjectivité, dont elle est la directrice-adjointe et assure des consultations dans plusieurs lieux de vie et/ou de soins pour adolescents à Marseille.

L’adolescence est un passage, un passage éthique, une éthique du renoncement, un renoncement à l’objet primordial. Hors-contenance, hors-réalité, hors-sujet, hors-limites, hors-d’eux, coupés de leur ressenti, des adolescents éprouvent un sentiment immense de vide intérieur. Passions vides, passions du vide trouvent leurs expressions dans la toxicomanie, les prises de risques, les scarifications, les passages à l’acte, les tentatives de suicides… Dans une tension interne qui n’est pas sans évoquer un étrange lien avec la mort, le vide n’angoisse pas, il soulage. Faire le vide en passe également par se taire. Se taire pour oublier ? Oublier une douleur jamais mise en mots ?

À partir de son expérience avec des adolescents, l’auteur livre une réflexion théorico-clinique qui s’inscrit dans les débats actuels sur les « nouveaux symptômes » mêlant souffrance psychique et sociale. Elle interroge notamment la fonction maternelle à la dérive qui ne remplit plus son rôle de structuration psychique du bébé et de construction de l’altérité.

Join the Conversation

1 Comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *